Les moyens de simulation et de calculs numériques

Dernière mise à jour : Mercredi 27 février 2013
 

Pour concevoir Cigéo et l’exploiter, l'Andra doit faire la preuve que les solutions qu'elle mettra en œuvre seront sûres à long et très long terme. Il s'agit de comprendre, décrire et prédire les phénomènes qui existent ou existeront dans les stockages et leurs environnements naturels.

Évolution de la température de l'air de ventilation dans l'espace et dans le temps dans un module de stockage en phase d'exploitationÉvolution de la température de l'air de ventilation dans l'espace et dans le temps dans un module de stockage en phase d'exploitation Cet objectif repose sur deux moyens complémentaires :

  1. En premier lieu, les modèles mathématiques permettent d'agréger et capitaliser les connaissances acquises sur les objets et les phénomènes.
  2. En second lieu, la simulation numérique qui est un des moyens privilégiés pour accéder à la description des phénomènes auxquels l'expérience seule ne permet pas de répondre en raison des échelles de temps considérées (jusqu'au million d'années), de la multiplicité des phénomènes susceptibles de se produire et du grand nombre de composants mis en jeu dans un stockage.


La simulation numérique aide ainsi à répondre à des questions concrètes telles que :

  • pour concevoir le stockage : Quel est l'espacement idéal entre les colis et entre chaque alvéole pour garantir un niveau de température acceptable ? Quels doivent être les dimensionnements des structures de stockage ? Sur le plan de la durabilité du stockage, quels matériaux de construction sont les plus adaptés à leurs fonctions et à ce qu'ils vont subir à court, moyen et long termes ? Quels sont les échanges physico-chimiques, ont-ils un impact ? Sur quoi ?
  • Modèle géologique 3D du bassin de ParisModèle géologique 3D du bassin de Paris

  • pour préparer la phase d'exploitation et de réversibilité : Comment doit-on concevoir la ventilation des galeries pour que la température offre des conditions de travail acceptables ? Si, après X années, on doit revenir dans une alvéole qui est déjà remplie, on y trouve quoi ? Si nous devons récupérer les colis, dans quel état seront-ils ? Quels composants du stockage et quel processus faut-il observer plus particulièrement ? Pendant combien de temps ? Avec quelle précision ?
  • pour prévoir l'évolution du stockage : Quelle est la durée de vie des colis ? Comment l'eau peut-elle se déplacer dans le stockage et son environnement naturel ? Quels radionucléides seront relâchés et pourront migrer dans le stockage et dans son environnement naturel ? À quelle concentration et selon quels modes de migrations ? Quand ?

Commentaires