Le Laboratoire souterrain

Dernière mise à jour : Jeudi 13 septembre 2012
Aucun commentaire

Créé dans la formation argileuse du Callovo-Oxfordien, le Laboratoire souterrain constitue un outil exceptionnel pour mener à bien les études et les essais nécessaires au projet Cigéo. Il permet notamment de caractériser in situ les propriétés thermo-hydro-mécaniques et chimiques de l’argile, de déterminer les interactions entre le milieu géologique et les matériaux qui seront introduits lors du stockage, de mettre au point des méthodes de construction des ouvrages, de tester des méthodes d’observation et de surveillance, ou encore de suivre le comportement des ouvrages sur la durée.

plan laboratoire souterrain

Autorisé jusqu’en 2030, le Laboratoire souterrain accompagnera Cigéo au moins jusqu’à sa phase de démarrage (2025-2030) et pourra contribuer à la formation du personnel de Cigéo.

Depuis la création du Laboratoire, plus de 50 expérimentations ont été mises en place dans les galeries souterraines, 10 000 points de mesures (capteurs de pression, déformation, débit, température, etc.) y ont été installés et plus de 40 000 échantillons de roches ont été prélevés.

En 2025, l’Andra disposera de plus de 20 ans de retour d’expérience au Laboratoire souterrain.

galerie experimentale 3galerie experimentale 4Galeries expérimentales du Laboratoire souterrain, à 490 mètres de profondeur

Lire également la fiche Laboratoires de recherche souterrains et stockage géologique des déchets radioactifs éditée par l’Agence pour l’énergie nucléaire (AEN/OCDE).

 


Le Centre de Meuse/Haute-Marne. © Andra

 

Commentaires

Poster un commentaire