Le fonctionnement du Centre

Dernière mise à jour : Vendredi 30 août 2013
1 commentaire

Cigéo sera composé d’installations de surface, où seront notamment réceptionnés, contrôlés et préparés les colis de déchets, d’une installation souterraine dans laquelle seront stockés les déchets, et d’infrastructures de liaison qui relieront l’installation souterraine à la surface. Le stockage sera exploité pendant plus de 100 ans et construit de manière progressive au fur et à mesure des besoins. Pour garantir son rôle et assurer le confinement des déchets sur de très longues périodes de temps sans nécessiter d’actions humaines, les ouvrages de Cigéo devront ensuite être refermés. Cette fermeture se fera de manière progressive.

 


Itinéraire des déchets HA de leur arrivée
jusqu'à leur stockage


Itinéraire des déchets MA-VL de leur arrivée
jusqu'à leur stockage

Le projet Cigéo est entré dans une phase de conception industrielle, qui s’appuie sur les résultats de la R&D menée depuis 20 ans et son évaluation. En 2012, plusieurs options techniques ont été étudiées par l’Andra avec sa maîtrise d’œuvre, le groupement Gaiya (Technip/Ingerop). Cette esquisse industrielle fait l’objet en 2013 d’une revue d’experts et d’une évaluation par l’Autorité de sûreté nucléaire et par la Commission nationale d’évaluation. Les recommandations issues de ces évaluations, les pistes d’optimisation identifiées par l’Andra ainsi que les modifications éventuelles du projet suite au débat public seront prises en compte dans la phase suivante d’études, avant le dépôt de la demande d’autorisation de création. La description technique présentée sur ce site se fonde sur les options techniques privilégiées par l’Andra à ce stade des études.

La construction de Cigéo

Le stockage sera construit de manière très progressive. Les premiers ouvrages à réaliser seront les installations nécessaires aux travaux souterrains et au démarrage de l’exploitation. Après la mise en service du stockage, la construction de l’installation souterraine se fera au fur et à mesure des besoins, par tranches successives. Les zones en construction seront physiquement séparées des zones en exploitation. Cette séparation sera également réalisée pour les circuits de ventilation : les galeries de transfert des colis disposeront d’une alimentation en air frais indépendante de celle des galeries de travaux. Les déblais de roche excavés lors du creusement de l’installation souterraine représenteront un volume de l’ordre de 10 millions de mètres cubes produits sur plus de 100 ans.

Fonctionnement du centreLa construction du Centre. © Andra

Les verses à déblais feront l’objet de dispositions particulières pour protéger l’environnement et pour permettre la réutilisation future d’une partie des déblais pour la fermeture de Cigéo (environ 40 % des déblais seront réutilisés pour remblayer les ouvrages souterrains). A titre de comparaison, le volume de déblais générés par le creusement de grands tunnels est du même ordre de grandeur mais pour des chantiers réalisés sur une dizaine d’années (environ 7 millions de mètres cubes pour le tunnel sous la Manche, environ 15 millions de mètres cubes pour le futur tunnel de base de la liaison ferroviaire Lyon-Turin).

 

L’exploitation de Cigéo

Production des colis de déchets sur les sites des producteurs

Les déchets sont conditionnés et les colis sont produits sous la responsabilité des producteurs. La qualité des colis est vérifiée par les producteurs lors du conditionnement, ainsi qu’avant leur expédition vers Cigéo. Les installations des producteurs sont soumises au contrôle des autorités de sûreté compétentes (Autorité de sûreté nucléaire ou Autorité de sûreté nucléaire défense). L’Andra mène également des missions de surveillance pour vérifier la maîtrise de la qualité des colis par les producteurs.

L’acceptation des colis de déchets dans Cigéo

Un colis ne pourra être accepté qu’après un processus permettant de s’assurer du respect des critères techniques définis par l’Andra pour la sûreté du stockage et approuvés par l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN). Les producteurs devront ainsi soumettre à l’Andra une demande d’acceptation dans laquelle ils apporteront la démonstration que les colis de déchets respectent ces critères techniques. Apres accord de l’Andra, les colis pourront ensuite être expédiés vers Cigéo.

Le stockage des colis de déchets

A leur réception sur le site, les colis seront accueillis dans des bâtiments ou ils seront retirés des emballages de transport et contrôlés (non-contamination, débit de dose…). Ces bâtiments serviront également à gérer les flux de colis avant leur transfert dans l’installation souterraine. Ces installations ne sont pas prévues pour se substituer aux entrepôts des producteurs, notamment pour assurer la décroissance thermique des déchets avant leur mise en stockage. Les colis de déchets seront placés dans des conteneurs de stockage.

Certains colis de déchets livrés par les producteurs pourraient être directement prêts pour le stockage. Les colis de stockage seront placés dans une hotte qui assurera une protection contre les rayonnements. La hotte sera chargée sur un funiculaire qui descendra les colis de stockage jusqu’aux alvéoles, à la vitesse d’un homme a pied. La mise en place des colis de stockage dans les alvéoles pourra être commandée à distance. La hotte de transfert commencera par s’appareiller à la porte de l’alvéole de manière à assurer une étanchéité lors de son ouverture. Celle-ci ne pourra être ouverte qu’une fois cette opération effectuée. Des lors, le dispositif de manutention prendra en charge le colis pour le placer dans l’alvéole. Apres mise en place du colis, la porte de l’alvéole sera refermée. La radioprotection sera assurée pendant toutes ces opérations.

Une zone pilote pour les déchets HA

Les déchets HA se caractérisent par une concentration de la radioactivité, qui leur confère un caractère fortement irradiant et qui entraine un dégagement de chaleur important en comparaison des déchets MA-VL.

Les conditions de leur stockage sont testées au Laboratoire souterrain grâce à des expériences à l’échelle 1 : creusement d’alvéoles, chargement thermique… Leur manutention a été étudiée jusqu’à réaliser des prototypes, également à échelle 1, avec des colis factices mais incluant les protections vis-à-vis du rayonnement. Ces prototypes sont d’ores et déjà présentés au public à l’Espace technologique de Saudron. Ces résultats alimenteront la démonstration de sûreté qui sera présentée dans le cadre de la demande d’autorisation de création de Cigéo en 2015.

Le stockage de premiers colis de déchets HA sera réalisé à partir de 2025 dans une zone « pilote ». Le volume des déchets qui y seront stockés représentera 5 % du total des déchets HA. Cette zone pilote sera observée pendant une cinquantaine d’années avant de commencer à stocker les 95 % restants.

La fermeture de Cigéo

Pour garantir le confinement des déchets sur de très longues périodes de temps sans nécessiter d’actions humaines, les ouvrages souterrains de Cigéo devront être refermés. La fermeture du stockage se fera de manière progressive, selon un processus décisionnel qui devrait être défini dans la future loi fixant les conditions de réversibilité du stockage.

L’installation souterraine sera refermée zone par zone :

  • obturation des alvéoles de stockage ;
  • construction de scellements (ouvrage en argile gonflante destiné à donner une bonne imperméabilité aux galeries remblayées) et remblaiement des galeries d’accès aux alvéoles puis des galeries principales ;
  • remblaiement et scellement des puits et des descenderies.

Le remblaiement des ouvrages se fera grâce aux déblais argileux excavés au moment du creusement du stockage et conservés en surface. Les scellements seront constitués d’argile gonflante et de béton afin de limiter les circulations d’eau à long terme dans les galeries et les liaisons surface-fond.

En parallèle de la fermeture de l’installation souterraine, les installations de surface seront démantelées.

 


Pour aller plus loin

Commentaires

  • qyv94y

    Setting aside how, how can we be in contact?

    According to the CDC and canadian online pharmacy figures, on the opening three months of 2016 the uninsured percentage was 8.6% down from 9.2% last year, and from 15.7% before the Affordable Care Routine was signed into law metronidazole. After perfectly the 18 -64 demographic the unmodified deliberate over shows the uninsured rate at 11.9%, pharmacy online down from 13% in 2015, down from 22.3% in 2010 when the ACA was signed into law. These assume the guise the lowest canadian pharmacy uninsured rates in from 50 years according to the studies (which are all based on census materials).
    Répondre

Poster un commentaire