Le coût du projet

Dernière mise à jour : Jeudi 14 janvier 2016
 

L’évaluation des coûts jusqu’à la fermeture de Cigéo

 

Répartition du coût du stockage par nature de dépenses
Répartition du coût du stockage par nature de dépenses (chiffrage 2005)

L’État demande à l’Andra d’estimer dès à présent tous les coûts du stockage sur plus de 100 ans. Cela couvre notamment : les études, la construction (génie civil, équipements…), l’exploitation (personnel, maintenance, électricité…), les impôts et les taxes, les assurances, les aléas de chantier... L’évaluation des coûts de Cigéo est un exercice particulièrement délicat puisqu'il nécessite de faire des hypothèses sur le coût du travail, de la fiscalité, des matériaux ou de l'énergie sur une très longue durée.

Les risques et les optimisations possibles doivent également être évalués. Cette évaluation doit être régulièrement mise à jour pour prendre en compte l’avancement des études menées par l’Andra.

Afin d’affiner l’estimation, le montant provisionné pour Cigéo est actualisé régulièrement afin de ramener les valeurs des dépenses futurs à leur valeur actuelle. En ce sens, les producteurs doivent transmettre à l’autorité administrative, tous les trois ans, un rapport décrivant l’évaluation des charges de long terme, les méthodes appliquées pour le calcul des provisions afférentes à ces charges et les choix retenus en ce qui concerne la composition et la gestion des actifs dédiés à la couverture des provisions (loi du 28 juin 2006). En outre, le montant estimé des coûts du stockage dépend de la quantité de déchets qu’il est prévu d’y stocker.

Dans le cadre du groupe de travail État-Andra-Producteurs 2004-2005, les coûts de construction, d’exploitation et de fermeture du stockage avaient été estimés entre 13,5 et 16,5 milliards d’euros répartis sur plus de 100 ans. Cette évaluation couvrait notamment le stockage de tous les déchets HA et MAVL produits par les réacteurs nucléaires français pendant 40 ans. A l’intérieur de cette fourchette, les producteurs ont retenu un coût de référence de 14,1 milliards d’euros (conditions économiques janvier 2003) correspondant à une prise en compte prudente des aléas de réalisation et des risques et opportunités. En tenant compte de l’inflation, cette estimation s’établit à environ 16,5 milliards d’euros aux conditions économiques de 2012. Ce montant est utilisé par les producteurs de déchets pour calculer les charges futures et les provisions pour stockage des déchets HA et MA-VL.

coût du stockage

En 2009, l’Andra a réalisé un nouveau chiffrage, non consolidé, sur la base des options de conception et de sûreté du stockage proposées à cette date. En accord avec l’État et les producteurs, il a été convenu d’étudier certaines options techniques qui permettraient d’optimiser le stockage comme par exemple la réduction du nombre d’alvéoles de stockage de déchets HA en augmentant leur longueur.

En janvier 2012, la Cour des comptes a réalisé une analyse des enjeux associés à ces différents points dans son rapport portant sur Les coûts de la filière électronucléaire.

En juin 2014, une commission d'enquête de l'Assemblée nationale, présidée par le député François BROTTES a rendu un rapport sur le coût de la filière électronucléaire en s'appuyant sur l'actualisation du rapport de la Cour des comptes.

En octobre 2014, l'Andra a transmis au ministère chargé de l’énergie son évaluation du coût du stockage, élaborée à partir de l’esquisse du projet industriel et intégrant l’ensemble des optimisations. Cette évaluation lui permettra d’arrêter le coût de gestion à long terme des déchets après consultation de l’Autorité
de sûreté nucléaire (ASN) et des producteurs (EDF, le CEA et Areva). Pour en savoir plus, lire le dossier page 19 du Journal de l'Andra#19.

En janvier 2016, le Ministère chargé de l'énergie a mis en ligne le dossier de chiffrage du projet Cigéo (tome 1 ; tome 2) réalisé par l'Andra à l'issue de la phase d'esquisse, l'avis de l'ASN et les observations des exploitants nucléaires concernés, EDF, le CEA et Areva (cliquez ICI pour retrouver l'ensemble des documents).
Sur la base de ces analyses et en application de la loi, le ministère a arrêté le coût du projet Cigéo à 25 milliards d'euros.

 


Pour aller plus loin :

 

Mots-clés :

Commentaires

  • ASTIER

    Demantèlement et pourcentage de déchets

    Le pourcentage 1 à 2 pourcent ne prend pas en compte les déchets généraient pendant exploitation et le démantèlement. Il faudrait un estimation de l'entreprise EDF sur le prix générait tout au long de l'exploitation retraitement du combustible et démantèlement de la centrale (tous les déchets nucléaire TFA, FA ,MAVL,technologiques, hautes activités)
  • ASTIER

    coût des impots et des assurances

    Bonjour,
    Je voudrais avoir le détail des coûts liés au impôts et au assurance. C'est derniers coûtent plus de 35 pourcents du budget total du centre CIGEO soit 8,75 MILLIARDS EUROS. CORDIALEMENT
    • Dialogue_andra

      RE : coût des impots et des assurances

      Dans le « dossier de chiffrage des coûts de CIGEO » d’octobre 2014 réalisé par l’Andra, la fiscalité du projet, incluant les assurances complémentaires était évaluée à 12%, sur la base d’un coût brut de 34,5Mds€2011 pour la période 2012 - 2156.

      Télécharger le dossier de chiffrage des coûts de CIGEO : http://www.andra.fr/index.php?id=actualite_1_1_1&art=5971